Pascal Chevalier

Pascal Chevalier

Pascal Chevalier

Artiste autodidacte originaire de Tours, Pascal Chevalier s’est intéressé très jeune au dessin et à la peinture. Admis à l’Ecole des beaux-arts de Paris à l’âge de 12 ans, il a suivi assidûment et avec fierté les cours de la prestigieuse école d’art, maîtrisant dès l’adolescence toutes les techniques picturales. Son parcours professionnel ne lui a jamais fait oublier sa passion pour l’art. A partir de 1986, il s’est installé en Béarn, puis au Pays Basque où il a continué inlassablement de peindre et d’exposer. Depuis 2012, il se consacre entièrement à la peinture et travaille dans son atelier de Mouguerre près de Bayonne.

Avec une inclination pour l’art du paysage, Pascal Chevalier s’inscrit résolument dans la  tradition de la peinture figurative, qui lui permet de réinventer le monde en «ouvrant le champ à tous les possibles », prolongeant ainsi une exploration picturale née avec l’Impressionnisme, et développée ensuite dans de multiples directions par les avant-gardes européennes du XXe siècle.

À l’instar des grands paysagistes, Pascal Chevalier s’imprègne des scènes les plus simples et les capte intuitivement pour réaliser des paysages remarquables, qui privilégient l’instantanéité de la vision et la captation des effets de lumière les plus fugaces. Saisissant la délicatesse de la campagne bucolique ou des paysages de bords de mer avec beaucoup de précision, il peint l’évanescence des choses avec une touche fluide, une palette convaincante aux nuances subtiles et aux effets d’ombre et de lumière très étudiés. La plénitude poétique des œuvres s’exacerbe lorsque les toiles s’embrasent des effets de soleil.

Dans ses créations les plus récentes, l’inspiration de Pascal Chevalier semble se débrider pour retranscrire désormais des paysages oniriques tout droits sortis de son imagination, et très convaincants grâce à la mise au point d’une touche innovante hors du commun. A l’instar des Néo-impressionnistes, qui autour de Georges Seurat, avaient mis au point la célèbre technique pointilliste permettant à la rétine – par la juxtaposition de points de couleurs complémentaires – de reconstituer le ton local, Pascal Chevalier est parvenu à obtenir des couleurs exceptionnelles en appliquant des touches de tonalités différentes, fines et serrées et apposées en virgule. Cette nouvelle manière de peindre, outre l’énorme travail qu’elle demande à l’artiste, est particulièrement réussie, car elle permet de mettre en valeur les nuances du coloris, tout en amplifiant la sensation d’évanescence des œuvres, leur conférant ainsi une dimension poétique nouvelle.
Avec beaucoup de talent et d’originalité, Pascal Chevalier nous propose, dans un œuvre particulièrement original issu de ses multiples recherches, et avec un style personnel bien affirmé marqué par une très grande indépendance d’esprit, la vision d’un monde poétique imaginaire empreint des émotions de l’artiste.
Francine BUNEL MALRAS
Historienne de l’art


06


pascal64.chevalier@gmail.com

Galerie